Les environs

Randonnées pédestres

Les environs d’Azadro offrent nombre de possibilités de randonnée à pied.
Ci-dessous, vous trouverez déjà quelques idées, pour braver courageusement la route.


Vallée du Zwarte Beek

Découvrez la Vallée du Zwarte Beek et l’énorme diversité de la faune qui profite du paysage environnant. Peut-être croiserez-vous une bécassine, une perdrix ou un Fjord au détour d’un chemin.

Période idéale pour visiter la vallée du Zwarte Beek
Au printemps, les acrobaties des courlis et des vanneaux rendent la balade particulièrement intéressante. Perchés sur leurs hautes pattes, ils traquent les vers et les escargots avec leur long bec. Les oiseaux des prés ont besoin d’un sol meuble et humide pour se procurer leur nourriture. Une situation marécageuse avec des mares et des parties boueuses offre donc un véritable paradis pour ces oiseaux !
Vous pouvez explorer la flore et la faune des biotopes et des paysages campinois typiques avec un guide nature. Mais vous pouvez aussi vous balader seul(e) à travers prairies de fauche et pâturages.

Retour au début


Aire de randonnée Venusberg

Découvrez la somptueuse Venusberg, qui offre une vue splendide sur la Vallée du Zwarte Beek !
 
Pour parvenir au sommet, il faut emprunter des chemins chaoteux sur lesquels vous croiserez peut-être des ‘hossemennekes’ !
 
Le paysage authentique qu’offre la Vallée du Zwarte Beek est sillonné de quatre toutes nouvelles boucles de randonnée. Un décor somptueux, constitué de mystérieux sentiers chaoteux et de magnifiques panoramas visibles depuis le sommet de la colline. Découvrez ce beau paysage vallonné à la frontière du Hageland et de la Campine.
 
La Venusberg surplombe la vallée du Zwarte Beek. Il ne s’agit malheureusement pas d’une ‘colline de l’amour’, mais le nom tire son origine de ‘Veensberg’ (colline de la tourbe) ou ‘berg boven de vennen’ (colline située au-dessus des marais). En tant que ‘colline témoin’, elle constitue un vestige de la grande mer qui parvenait jusqu’à cet endroit, il y a des millions d’années. Elle forme le pourtour de la vallée du Zwarte Beek à Lummen. Depuis la Venusberg, on peut profiter d’un panorama unique sur toute la vallée, jusqu’à la colline témoin Willekensberg située de l’autre côté. Et on tombe facilement amoureux de cette contrée !
 
Cette aire de randonnée dispose de boucles de randonnée de 3, 6 et 10 km. Le point de départ de ces boucles est l’église de Meldert.

Retour au début


Promenade de paysage sur le site du Schulensbroek

Le Schulensbroek garantit la tranquillité et une nature somptueuse où l’homme et l’animal cohabitent en parfaite harmonie. Le paysage ouvert et les lointains horizons confèrent au Schulensbroek un rayonnement très particulier. C’est pourquoi nous avons défini une véritable ‘promenade de paysage’ dans le Schulensbroek. Les visiteurs sont guidés à travers cette belle réserve naturelle à l’aide d’une signalisation claire, d’un dépliant de promenade et de l’infrastructure qui l’accompagne : panneaux de début, passerelles en bois, haies, observateurs d’oiseaux, bancs, barrières battantes, etc.
 
Vous avez envie de découvrir cette promenade de paysage ? Le centre nature éducatif ‘t Vloot de Linkhout constitue le point de départ de 4 boucles de randonnée à travers le polder Schulensbroek. Vous pouvez choisir entre des randonnées de 10, 7, 5 ou 3 km. La promenade de 3 km est également accessible aux moins-valides. Vous trouverez également un panneau de début à proximité de la ‘Oude Toren’ de  Schulen, où vous pourrez encore découvrir 2 boucles de randonnée supplémentaires. C’est aussi un point de départ du parcours de 10 km.

Retour au début


Aire de randonnée Kleen Meulen

Point de départ Kleen Meulen, Mangelbeekstraat à 56 3560 Lummen.
Distance 3 km. Aucune carte de randonnée disponible.
 
Les trois étangs situés à proximité du Kleen Meulen n’ont été aménagés qu’aux environs de 1970. La dénomination cadastrale ‘Schutbemden’ fait sans doute référence à l’ancien usage qui consistait à contenir l’eau. Le ruisseau a été endigué afin d’irriguer les ‘bemden’ ou pâturages et d’augmenter la production d’herbe. Les étangs ont d’abord servi à l’élevage des carpes.
 
Après avoir servi pendant quelques années de viviers communaux, ils ont été négligés pendant quinze ans. Finalement, l’association Natuurpunt est devenue propriétaire de cet immense domaine de 7 ha et la Région flamande l’a reconnu en tant que réserve naturelle.
Suite au mauvais état des digues, les étangs sont restés asséchés pendant longtemps et ont été colonisés par des saules. Grâce au projet environnemental particulier ‘Welkom roerdomp’, soutenu par la province du Limbourg, la commune de Lummen, le ‘Regionaal Landschap Lage Kempen’ (Paysage régional) et le ‘Werkgroep Ecologie Lummen’ (Groupe de travail), on a entamé la réfection des étangs en 2005. On a d’abord enlevé les arbres des digues. La couche de limon provenant des étangs a servi à consolider les digues. Des élèves de l’école primaire ont planté un écran de verdure sur la digue du Mangelbeek. Le résultat est bien visible : les étangs sont de nouveau remplis d’eau et la faune et la flore sont en pleine expansion. Avec la restauration du biotope et la politique de gestion que nous menons, nous souhaitons attirer des espèces particulières telles que le butor, la bécassine et le butor blongios.
Afin de permettre aux personnes qui visitent ce paysage de profiter de la vue, nous avons rendu le domaine accessible grâce à une promenade fléchée de 3 km. Celle-ci mène notamment à la cabane d’observation des oiseaux, où l’on peut admirer convenablement les étangs et en découvrir davantage sur la nature.
 
Les oiseaux ont déjà redécouvert la tranquillité des lieux : foulque macroule, fuligule morillon, canard sauvage, vanneau, effarvatte, gorge-bleue, phragmite des joncs, bruant des roseaux et grèbe castagneux couvent déjà ici. Durant la migration, on a pu observer le râle, le chevalier sylvain, le chevalier arlequin, le chevalier cul-blanc, le chevalier gambette, etc. En été, on peut facilement apercevoir le hobereau lorsqu’il chasse la libellule à la surface de l’eau. Et avec un peu de chance, on peut admirer le martin-pêcheur d’Europe en pleine action.

Retour au début